CONNAISSEZ-VOUS L’AMAZIGHIE ou L’AFRIQUE DU NORD ?

L’AMAZIGHIE ou L’AFRIQUE DU NORD ?

Géographie

L’Amazighie (Tamazgha en langue amazighe) ou l’Afrique du  Nord est un sous-continent de  l’Afrique (Taferka en amazigh) qui comprend  le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, une partie de l’Egypte et toute la partie saharienne qui va de la  Mauritanie au sud du Niger en passant par le  Mali. Il faut ajouter les Iles Canaries situées sur l’océan atlantique au large du Maroc à cet ensemble  géographique. Le système montagneux de l’Atlas lui confère une unité géographique.

 

Peuplement

Grâce à son peuplement amazigh qui remonte à la préhistoire, l’Amazighie* possède une unité culturelle. L’homme amazigh tire ses origines de deux éléments essentiels : Les « Pré méditerranéens » et Les hommes d’Afalou « Groupe de l’homo sapiens » De 5000 à 8000 & de 8000 à 12000 av. le présent. (Cf : Les Premiers Berbères par M. Hachid. Edisud).

 

Histoire

 Au cours de son histoire ce sous-continent  africain a reçu plusieurs appellations identitaires non contrôlées (AINC). Les Grecs appelèrent Libye la partie de l’Afrique Septentrionale habitée par les blancs par opposition au reste de l’Afrique habité par les noirs. Des appellations telles que Mauritanie,  Numidie et Africa furent également appliquées par les Romains.

Les Arabes qui vinrent d’Arabie (Asie) au 7ème siècle appelèrent « Djezira El Maghreb », « Ile de l’Occident », tous les pays  situés  à l’ouest de l’Egypte qu’ils ont envahis. On parle souvent aussi d’Afrique du Nord, de Nord-Africain ou de Maghrébin.  En vérité la dénomination de Tamazgha pour ce nord de l’Afrique et d’Amazighs pour ses habitants  reste la meilleure car, s’il existe des Amazighs (Berbères)  hors de ces limites, sa population est presque exclusivement formée d’Amazighs (Berbères).

Les Autochtones ne se donnèrent pas eux-mêmes ce nom de Berbères. Ils le reçurent, sans vouloir s’en servir, des Romains qui les jugeaient  étrangers à leur civilisation et les qualifiaient de barbares. Les arabes qui ont envahi la région au VII è siècle en firent  le mot Brâber (au singulier Berber).

Aujourd’hui, on  ignore généralement que l’Amazighie  (Afrique du Nord) est toujours peuplée d’Amazighs (Berbères) que l’on confond avec les Arabes. Quant aux  Autochtones, ils se désignèrent du nom d’Amazigh (Tamazight au féminin, Imazighen au pluriel ) qui signifie les hommes libres, puis les nobles. Il faut noter que les  différents envahisseurs Phéniciens, Romains, Vandales, Byzantins, Arabes, Turcs, Européens, se sont fondus dans le substrat Amazigh (Berbère).

Aujourd’hui nous pouvons dire que les Amazighophones et les Arabophones et les Canariens qui peuplent l’Amazighie (Afrique du Nord) se fondent dans la même Identité Originelle Amazighe.

Au cours de L’Histoire, les Amazighs ont formé de grands royaumes Amazighs, Amazigho-Chrétiens et Amazigho-Musulmans. Nous pouvons citer les plus importants : les royaumes Masaesyles de Syphax, les royaumes Massyles de Gaya, Massinissa, Jugurtha et Juba. Entre le IIe  et le V e  siècle, l’église amazighe d’Afrique a produit une pléiade d’écrivains et de docteurs comme Tertullien, Saint Cyprien, Arnobe, Apulée, Saint Augustin…

Entre le VIIIe et le XVe siècle , les dynasties et les royaumes Amazigho-Musulmans ont connu aussi  leur apogée. Nous citerons les plus importants  la dynastie des Idrisside, les Fatimides, les çanhajas, Les Zirides, Les Hammadites… De grands empires Amazigho-Musulmans se sont constitués dans toute l’Amazighie (Afrique du Nord) jusqu’en Andalousie (Espagne) : Les Almoravides, les Almohades…

Après l’effondrement des empires amazighes Almoravides et Almohades, de nouvelles dynasties amazighes se constituèrent : Du XIIIe jusqu’au milieu du XVIe siècle ce sont les dynasties amazighes des Hafçide, Abd el-wadide et Mérinide qui régnèrent. Lors de ces périodes amazigho-musulmanes, l’amazighie (Afrique du Nord) et l’Andalousie  ont donné une pléiade de personnages illustres : Tarik Ibn Ziad, Abdel Mounen, Ibn Tachefine, Ibn Batouta, Ibn Khaldoun, Averroes…

 

Langue

Aujourd’hui, l’aire d’extension de la langue Amazighe (Berbère), va de l’Oasis de Siwa en Egypte jusqu’aux confins du Maroc et du Nord de l’Algérie jusqu’au Sud du Niger. Les populations des Iles Canaries (Les Guanches) ont perdu la langue Amazighe mais se reconnaissent d’origine Amazigh. (Berbère)

Les Amazighs possèdent depuis au moins trois millénaires et demi leur propre système d’écriture appelé Tifinagh. Actuellement, cet alphabet est utilisé par l’ensemble des Amazighs du Sud (Touaregs). Grâce à l’Académie Berbère et à notre association Afus Deg Wfus, il connaît  un développement dans les milieux amazighophones d’Algérie, du Maroc et de Libye. Aujourd’hui, l’amazigh et son écriture Tifinagh sont devenus officiels au Maroc depuis 2011.

Actuellement, nous pouvons chiffrer le nombre d’Amazighophones (Berbérophones) en Amazighie (Afrique du Nord) à plus de 40 Millions, avec les pourcentages suivants : Maroc plus de 75%, Algérie plus de 45%, Libye plus de 25%.Tunisie plus de 5%. L’ensemble des Amazighophones du Sud (Touaregs : Algérie, Mali, Niger, Burkina Faso…) représente plus de 3 Millions.

 

Vocabulaire

Taferka = Afrique = Richesse, Trésor, Terre.

Amazigh = Berbère, signifie Homme Libre.

Amazighophone =qui parle l’amazigh , Arabophone = qui parle l’arabe populaire

 

 

BIBLIOGRAPHIE

Charles-André Julien Histoire de l’Afrique du Nord, des origines à 1830, Payot

Les Premiers Berbères par M. Hachid. Edisud). 

Encyclopédie Berbère (UNESCO Edissud)

Abbé Vincent Serralda, Le Berbère Lumière de l’Occident, Nouvelles Editions Latines

Tassadit Yacine Tradition et Modernité dans les sociétés berbères. Editions AWAL

Pierre Bourdieu , Sociologie de L’Algérie, Presses Universitaires De France

Youcef Allioui Timsal .Enigmes berbères de Kabylie, L’Harmattan

Remdan At Mensur Tighri, L’ Harmattan

 

 

Ancien membre de l'Académie Berbère

Président d'honneur d'Afus Deg Wfus

Par Ouramdane KHACER

 

 

JoomShaper